Préma                       Noé                           Uriel                                                    Uriel

Née le 05/02/14           Né le 10/11/16               Né le 01/10/18                                            

 

"Signes d'amour"

Chanson 'Freedom'

 Cliquez sur ce lien pour l'écouter :

 

https://soundcloud.com/user-429163422/freedom

 

Crop cercle apparu le 30 mai dans le Wiltshire en Angleterre

Si vous souhaitez plus d'informations vous pouvez consulter la page suivante :

 

http://www.cropcircleconnector.com/2020/30052020/comments.html


Soleil levant

Aube rutilante

Le Japon ressuscite

 

Japan in my mind

Pencil with lemon Yellow

Old memory

 

 

 

 

Je connais la vérité une,

L’amour vainc tout,

Pas une force ne la surpasse.

 

 

 

 Son cœur est un

 Il ne cherche rien ni personne

 Lui seul sait.

 

 

 

Poésie vient trop tard

Pour vénérer la beauté

Humilité de Dieu

 

 

 

Au jardin hivernal

 Le vent souffle sa chanson

 Les feuilles jouent à touche-touche

 

 

 

 

Le bonsaï, pas moi,

Explique l’art de la vie

Un peu d’eau lui suffit

 

 

 

Je grenouille

 Entre les bambous

 Sans chanson

 

 

 

Les gouttes de pluie

D'un ciel d'hiver gris

Une douche louche !

 

 

 

Trois bateaux de pêche

 Comme toujours ancrés

 A ce qui passera

 

 

 

L’Aurore si tôt

Deux Mouettes à la chasse

Un vieux pêcheur

 

 

 

Seul dans un bateau

En attendant qu'on morde

La lune sourit

 

 

 

Des vagues sans fin

Concarneau mon amour

Secret pour toujours

 

 

 

Finalement

 Je ne pense plus

 Je pense

 

 

 

Le parfum de l’encre

Touche mes feuilles

Naissance

 

 

 

Croissant de lune

 Hibou observe son reflet

 Ressemblance zen.

 

 

 

 

Parole dépassée

Je m’approche doucement, mon Dieu

Être de silence.

 

 

 

Des arbres noueux

 Érosion intemporelle

 Calme universel

 

 

 

Une mouette vole haut

Heure matinale, promeneurs

Chacun son chemin.

 

 

 

La neige d’hiver

 Sous mes pieds glacés

 Chemin solitaire

 

 

 

 

Môme à la chasse
L'hiver sur la forêt
Un chien aboie

 

 

 

Je suis Votre mouette maintenant

 Flottant sur l’océan

 A la recherche du soleil

 

 

 

 

Trois mouettes blanches

Le niveau de l’eau, UN courant du Tao

La mer descend lentement

 

 

 

 

Le soleil du matin

 Volée de moineaux, le vent

 Gracieusement les attrape

 

 

 

 

Gouttes qui tombent

Rythmique silencieuse de la bruine

Sténodactylo

 

L’Être complet

Pour mon dieu et son enclume

Est unicité

 

 

 

Gouttelettes d’humidité

Comme des larmes du ciel

 Le matin de printemps prend l’eau

 

 

Conscient de Bouddha

Sans cesse en Samadhi

Plus près de Dieu maintenant

 

 

 

Dix mille gouttelettes

 Continuellement sur mon jardin

 Je perçois l’été

 

 

 

Ma journée ne peut plus être  cassée
parce que je ne vois plus rien en morceaux
mes journées non plus

 

 

 

Haïku sans parole

 Des flocons de neige tombent à côté

 Un seul petit sur ma cuisse

 

 

 

 

Je me laisse guider

Comme une petite plume

Sur le vent de Dieu

 

 

 

Soudain, inattendu

 Mon papillon favori

 Peinture éclatée

 

 

 

Vive la lune

Partageant nuit et étoile

Elle vient de si loin

 

 

 

Le soleil veut se lever

 Seuls les nuages flottent

L’automne progresse

 

 

 

Le charme

Femme orchidée

L’art d’Être

 

 

 

Dieu est le poète

 Dans chaque branche est un ‘vers’

 Qui attend une cerise

 

 

 

Goutte Pleurante

Tombe soudain de la gouttière

Personne ne le voit

 

 

 

‘Je veux du bonheur, maintenant !’

 Crie, la mouette solitaire.

 Hiver lui fait une bise

 

 

 

Le haïku est un

Cheval courant dans le printemps

Je m’éveille en sursaut

 

 

 

Le roseau chantant

 Ploie et danse sur une mélodie d’ailleurs

 Soleil, ne m’oublie pas

 

 

 

 

Mon zen est aussi vieux

Que les bonsaïs sur mon armoire

Je leur donne de l’eau

 

 

 

Vaincre maintenant

 C’est lâcher le passé

 Et recommencer

 

 

 

Manger du zen

Une coupe pleine de vide

Mieux ça que rien

 

 

 

‘Dieu est un coucou’

 Crie le hibou blanc de neige

 Soleil couchant

 

 

 

 

‘Prêt pour le monde’

Siffle le merle dans sa chanson

En route pour le printemps

 

 

 

Un haïku se désintègre

 Maintenant l’illuminée

 Hiver est été

 

 

 

 

Journée bien mûre

Dehors temps humide d’automne

Bulles créatives

 

 

 

 

Montagnes et collines

 S’avancent vers l’hiver, seules.

 Je prie pour la paix

 

 

 

 

Ordre dans mon être

Le simple petit recueil

Poignée de mûres

 


 

Pour plus d'information : 06 72 07 84 83